Aller directement au contenu

Tout ce que vous devez savoir sur l’examen CASPer

CASPer un outil d’évaluation de plus en plus populaire à travers le monde. À ce jour, plus de 300 000 personnes ont passé l’examen, dont 80 % de tous les candidats aux programmes universitaires de médecine canadiens et américains. CASPer a fait ses débuts en 2005 à l’Université McMaster, et en 2010 l’examen a été intégré au processus d’admission officiel de l’École de médecine Michael DeGroote.  CASPer est un Test de jugement situationnel (TJS) qui présente une série de scénarios réalistes hypothétiques aux candidats, pour lesquels il leur est demandé d’écrire ce qu’ils feraient dans chaque situation donnée.

CASPer a été intégré aux processus d’admission d’un grand nombre de programmes de formations d’adjoints aux médecins, de médecine, et de sciences de la santé (cliquez ici pour voir la liste des programmes qui utilisent CASPer). Avec sa popularité grandissante, nous avons également vu une augmentation du nombre d’articles publiés à propos de CASPer — qui ne sont malheureusement pas toujours complètement exacts. Dans cet article, nous voulons offrir un aperçu de ce qu’est CASPer, rédigé par l’équipe directement en charge de développer et de faire passer l’examen. 

Qu’est-ce que CASPer mesure ?

La décision d’accepter un(e) candidat(e) dans un programme de médecine dépend en grande partie de ses réussites scolaires, principalement sa moyenne pondérée cumulative (MPC) et son score au MCAT. Cela permet de s’assurer que les étudiants possèdent des connaissances solides et démontrent des compétences cognitives supérieures. Cependant, ce n’est pas le seul facteur dont dépend la réussite d’un médecin. En effet, une étude phare du New England Journal of Medicine a démontré que 94 % des causes identifiables menant à des actions disciplinaires à l’encontre des médecins sont dues à un manque de professionnalisme, non pas à un manque de compétences cognitives liées à la médecine. Cette étude met en évidence le besoin urgent des programmes de ne pas évaluer seulement les compétences cognitives de leurs candidats, mais de s’assurer qu’ils possèdent également les compétences interpersonnelles et intrapersonnelles nécessaires pour devenir un bon médecin.  C’est là que CASPer entre en jeu : en tant qu’évaluation des compétences non cognitives telles que le professionnalisme, la communication, l’éthique, l’empathie et la motivation, il vient en complément des évaluations cognitives déjà exigées par les programmes.

Quel est le format de CASPer ?

CASPer est composé de 12 sections (8 scénarios vidéos et 4 scénarios écrits) qui sont présentées dans un ordre aléatoire. Chaque scénario est suivi d’une section composée de 3 questions. Les scénarios vidéos sont tous calqués sur le modèle des TJS, alors que les 4 scénarios écrits sont un mélange de TJS et de questions comportementales, qui demandent aux candidats de parler d’une expérience passée en particulier. Les scénarios vidéos vous placent dans un contexte plus général : vous pouvez vous retrouver sur votre lieu de travail avec votre patron, un autre scénario peut vous placer à une fête avec vos amis, tandis qu’un autre peut être situé dans votre salon avec vos parents. Les scénarios ne sont généralement pas spécifiques au milieu médical, car nous voulons nous assurer de ne pas avantager les étudiants avec de l’expérience clinique. Vous pouvez trouver un certain nombre d’exemples de scénarios ici et sur le site web examenCASPer. Assurez-vous toujours que les exemples de questions et de scénarios proviennent du site web officiel, puisqu’un grand nombre d’exemples de scénarios CASPer mis à disposition par des sources non officielles ne sont pas représentatifs de l’examen réel.

Comment est-ce que CASPer est évalué ?

Chaque section de l’examen CASPer est évalué par une personne différente. Cela signifie que chaque candidat est évalué par 12 évaluateurs humains indépendants, qui proviennent de diverses professions (p. ex. des médecins, infirmiers et infirmières, personnel éducatif, responsables politiques) et démographies (p. ex. race, identité de genre, revenus) afin de refléter la diversité de la population de patients. Les évaluateurs sont entraînés à ignorer les fautes d’orthographes et de grammaire lorsqu’ils évaluent les réponses des candidats, et à se concentrer seulement sur le contenu des réponses. Nous faisons ensuite la moyenne des 12 évaluations indépendantes, puis les scores sont standardisés pour représenter le classement relatif de chaque élève par rapport à ses pairs. Les scores sont distribués automatiquement aux programmes que vous sélectionnez environ trois semaines après votre date d’examen. Les candidats ne reçoivent pas leur score en raison de la difficulté à interpréter un seul score CASPer sans connaître la performance de tout le reste des candidats.

Comment est-ce que les programmes utilisent CASPer pour leurs processus d’admission ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, puisque chaque programme intègre CASPer à son processus d’admission de manière différente. La plupart des programmes utilisent CASPer conjointement à d’autres indicateurs tels que la MPC et le résultat au MCAT comme outil de présélection pour décider qui sera invité au processus d’entrevue.  Certains programmes utilisent CASPer avec une approche plus impressionniste, pour faciliter la prise de décision à propos des candidats dont l’admission au programme est incertaine.  Certains programmes mettent en place une note de passage minimale modérée pour CASPer afin d’éliminer des candidats, tandis que d’autres examinent de plus près les candidats qui ont des notes exceptionnellement élevées à l’examen CASPer. Par exemple, la faculté de médecine de Dalhousie invite seulement les candidats qui ont obtenu un score correspondant à un écart-type minimal de -1,5 en entrevue.

Comment se préparer pour CASPer ?

Contrairement aux TJS traditionnels dont les réponses sont soit justes soit fausses, le principal objectif de CASPer n’est pas d’examiner ce que vous feriez dans un scénario donné, mais comment vous justifiez votre décision d’agir d’une certaine manière. Cela rend la tâche difficile d’étudier pour CASPer, puisqu’il n’existe pas d’approche évidente pour répondre aux questions de la “bonne” façon. La littérature sur les TJS en général et notre propre recherche interne démontrent que l’entraînement et le mentorat ont peu d’effets sur les TJS plus complexes et exigeants comme CASPer. Bien qu’il soit difficile d’améliorer votre score CASPer sur le court terme, nous avons préparé une liste de choses qui peuvent vous aider à vous préparer et à vous assurer une expérience d’examen tout en douceur — familiarisez-vous avec le format de l’examen, assurez-vous que votre système informatique répond aux exigences de l’examen (avec une webcam qui fonctionne !), et planifiez votre emploi du temps à l’avance pour vous assurer que vous pourrez passer CASPer dans un lieu tranquille et confortable.

Conclusion

Les processus d’admission aux facultés de médecine sont longs et intimidants pour beaucoup d’étudiants, et un outil d’évaluation supplémentaire peut apparaître comme un poids additionnel à un processus déjà éprouvant. Toutefois, les programmes veulent obtenir la vision la plus précise et holistique de leurs candidats pour s’assurer qu’ils prennent les bonnes décisions, puisque l’avenir de notre système de santé dépend de leurs étudiants. La technologie offrant aux patients l’accès à une richesse d’informations en quelques clics, ils ne se satisfont plus seulement de médecins compétents. Les patients sont désormais à la recherche de médecins qui sont à l’écoute, qui démontrent de l’empathie et de la compassion, et qui offrent des soins plus personnalisés. Historiquement, les processus d’admissions ont toujours réussi à sélectionner les étudiants les plus brillants, mais ils essayent désormais de s’assurer que les étudiants possèdent également les qualités personnelles que les patients veulent voir chez leur médecin.

Pour les dernières informations à propos de CASPer, rendez-vous sur notre page de Ressources sur le site web examencasper.com et sur notre compte Twitter @examen_CASPer. N’hésitez pas à interagir avec nous sur Twitter, ou à nous envoyer vos questions et commentaires sur l’examen en cliquant sur le bouton de discussion orange en bas à droite de votre écran, ou par courriel à support@takecasper.com.