Aller directement au contenu

4 mythes à propos de l’examen CASPer

Le processus d’admission aux Facultés de médecine est une des expériences les plus éprouvantes que de nombreux étudiants doivent traverser. Ils investissent beaucoup de temps et d’énergie à préparer leurs demandes d’admission, et peinent à trouver le sommeil en attendant de recevoir une réponse de la part des programmes qu’ils espèrent intégrer. Les réseaux d’entraide, constitués d’amis, de membres de sa famille, de communautés en ligne (comme Reddit ou Premed 101), ou de groupes étudiants peuvent être d’une aide précieuse pour gérer son stress. 

Il arrive pourtant que ces réseaux partagent, involontairement (ou, très rarement, volontairement), de fausses informations. Les processus d’admission peuvent sembler énigmatiques – les programmes veulent être suffisamment transparents pour assurer l’équité entre les candidats, sans pour autant l’être complètement, au risque que certains trouvent des moyens de déjouer le système, emportant avec eux l’intégrité du processus de sélection.

En tant qu’éditeur d’examen, nous cherchons également l’équilibre entre ces deux valeurs – nous voulons offrir autant d’information que possible à nos candidats pour qu’ils se sentent confiants avant l’examen, tout en nous assurant que l’information diffusée ne compromet pas l’intégrité de l’examen. Cela dit, au vu de certaines rétroactions et informations que nous pouvons trouver sur des forums en ligne, nous nous devons d’apporter quelques clarifications. Notre équipe de soutien est toujours présente pour vous aider si vous avez besoin de réponses ou d’éclaircissements à propos de l’examen CASPer. Nous sommes très sympathiques et faisons tout notre possible pour que CASPer soit une expérience positive pour tout le monde, autant que peut l’être un examen de cet enjeu !

Ci-dessous, nous passons en revue quelques “mythes” à propos de CASPer qui méritent qu’on s’y attarde.

1. “Altus Assessments offre un cours de préparation à l’examen CASPer.”

Faux

Nous croyons fermement qu’un éditeur d’examen ne devrait jamais proposer de cours de préparation payant à l’examen, puisque cela rajoute un frein pour les candidats issus de milieux défavorisés, alors qu’ils ont déjà proportionnellement moins accès aux carrières en médecine. L’équité est une des 10 compétences CASPer, et une de nos valeurs centrales en tant qu’entreprise puisqu’un de nos objectifs est de réduire les disparités autant que possible, afin d’augmenter la diversité parmi les nouveaux étudiants dans ces programmes. 

Tout le matériel de préparation à l’examen que nous offrons est gratuit et disponible sur notre site web examenCASPer, sous les onglets Préparation à l’examen et Ressources. Prenez du temps pour lire à propos de CASPer, parcourez la page des ressources, passez en revue les exemples de questions et nos contenus de préparation à l’examen pour vous familiariser avec son format. Environ 70 % des candidats qui ont passé l’examen l’année dernière ont déclaré s’être préparés pendant moins de 2 heures pour CASPer, nous ne croyons donc pas que plus de préparation soit nécessaire.

Nous ne vous demandons pas et ne vous demanderons jamais de payer pour un cours ou du contenu de préparation à l’examen CASPer. Par ailleurs, nous n’avons pas non plus d’exemples de questions supplémentaires à vendre aux candidats. Bien que de nombreuses entreprises tierces affichent “CASPer” dans leur nom, elles ne sont en aucun cas associées à notre compagnie, Altus Assessments, et ne bénéficient pas de notre appui. Nous leur avons demandé directement d’être transparents avec les candidats sur le fait qu’ils ne sont associés ni avec nous ni avec l’examen CASPer. Nous ne recommandons aucun livre ou article en particulier, et tout ce qui peut vous aider à améliorer votre résultat sera directement partagé avec vous sur le site web officiel examenCASPer.

Nous avons reçu de la rétroaction d’anciens candidats demandant l’accès à davantage d’exemples de questions pour s’entraîner à l’examen. En réponse à cette requête, à partir du cycle d’admission 2019-2020, nous mettons à disposition des candidats un échantillon d’examen avec ses 12 sections développées pour vous donner une expérience très similaire à celle de l’examen CASPer. Pour accéder à cet échantillon, vous devrez créer un compte CASPer pour pouvoir accéder à la Vérification des exigences techniques, où il vous sera permis de compléter l’échantillon d’examen si vous le souhaitez. 

2. “L’examen CASPer est corrigé par un ordinateur.

Faux

Beaucoup d’examens normalisés ont désormais opté pour la correction des rédactions et des réponses courtes par ordinateur, permettant de gérer de grands nombres de réponses à évaluer dans de courtes périodes. Bien que l’idée puisse sembler attrayante pour plusieurs raisons de corriger automatiquement les réponses à l’examen CASPer, nous n’évaluons actuellement AUCUNE des sections de l’examen à l’aide d’ordinateurs. Chacune des 12 sections de l’examen CASPer est notée par un évaluateur en chair et en os, que nous avons sélectionné et formé afin d’assurer que les résultats donnés soient justes et corrects. Même si le Traitement automatique du langage naturel (TALN) a fait de grandes avancées, la recherche actuelle sur la fiabilité du TALN n’a pas encore atteint un niveau permettant de saisir autant de nuances que le peuvent les humains. 

L’un des inconvénients à travailler avec des évaluateurs humains est que vous devrez attendre un peu avant que vos réponses soient notées et les résultats envoyés aux programmes, ce qui prend environ 3 semaines en ce moment. Nous essayons actuellement de réduire ce temps d’attente (l’année passée, nous avons réussi à évaluer 97 % des examens en moins de 2 semaines) en recrutant davantage d’évaluateurs (nous en avons plus de 500 actuellement). Si vous êtes curieux de savoir comment vos réponses sont évaluées, allez voir la section “Comment l’examen est-il évalué ?” dans la FAQ.

3. “Vous pouvez obtenir vos résultats si vous les demandez à Altus Assessments (CASPer).”

Faux

Une frustration que l’on entend régulièrement de la part des candidats est que vous ne recevez pas vos résultats après l’évaluation de vos réponses. Nous vous comprenons. Vous voulez savoir si vous avez bien réussi à l’examen CASPer pour mieux comprendre pourquoi vous avez ou n’avez pas été invité en entrevue, ou pour vous aider à déterminer comment vous pouvez améliorer votre performance pour le prochain cycle d’admission.

Les résultats d’examens comme le MCAT déterminent où les candidats font leurs demandes. Ce serait probablement une perte de temps pour les candidats de faire des demandes pour des programmes pour lesquels ils n’ont pas atteint la note minimale au MCAT. Les candidats qui n’ont pas très bien réussi au MCAT évitent généralement de faire des demandes pour les programmes extrêmement compétitifs. Le MCAT existe depuis les années 1960, les programmes et les étudiants sont habitués à l’utiliser – le MCAT est exigé par quasiment tous les programmes de médecine aux États-Unis, et les étudiants s’y préparent très à l’avance. Les programmes ont eu près de 60 ans pour déterminer comment intégrer les résultats du MCAT à leur processus d’admission de façon optimale, en s’assurant de s’aligner avec les objectifs de leur institution. 

En comparaison, CASPer est un examen relativement nouveau, qui a été utilisé pour la première fois par une faculté de médecine aux États-Unis en 2015. Beaucoup de programmes récoltent les résultats CASPer pour trouver un moyen de les intégrer qui fonctionne pour eux. Puisque les programmes de médecine prennent des décisions qui changent des vies, ils s’efforcent d’être très attentifs et informés lorsqu’ils apportent des changements à leurs processus d’admissions. Chaque programme a adopté CASPer à sa façon : certains l’intègrent dans l’étude holistique des dossiers d’admission, certains adoptent un seuil minimal plutôt modéré, et d’autres observent et ajustent le poids donné aux résultats CASPer au fur et à mesure qu’ils continuent d’affiner leur processus d’admission. Nous ne voulons pas que les candidats hésitent pas postuler à certains programmes s’ils n’ont pas très bien réussi leur examen CASper puisqu’il y a beaucoup d’autres éléments qui entrent en compte pour leurs demandes d’admission, comme par exemple la MPC, les heures de bénévolat, et les résultats au MCAT. L’objectif des comités d’admission est d’avoir une vision holistique de leurs candidats, et CASPer est l’un des nombreux éléments qu’ils prennent en considération lorsqu’ils décident qui inviter en entrevue et qui accepter dans leurs programmes.

Cependant, avec le temps et au fur et à mesure que les programmes deviennent de plus en plus à l’aise et confiants dans leur approche pour intégrer CASPer, nous serons également plus à l’aise de partager les résultats avec les candidats. Le MCAT a eu beaucoup de temps pour mettre tout cela en place, et nous avons également besoin de temps pour atteindre ce but. Mais pour le moment, nous ne voulons pas que les candidats ferment eux-mêmes certaines portes à des voies qu’ils auraient pu prendre.

4. “Vous devez toujours rester devant l’objectif de votre webcam pendant l’examen.”

Partiellement vrai, pas pendant la pause.

Ce mythe est seulement partiellement vrai. Nous vous demandons de rester devant l’objectif de votre webcam pendant l’examen, car les candidats sont surveillés continuellement pour s’assurer que c’est bien la personne inscrite qui passe l’examen. Cependant, vous pouvez quitter le champ de vision de votre webcam pendant la pause facultative de 15 minutes qui a lieu à la moitié de l’examen. Vous n’avez pas non plus besoin de demander la permission pour cela. La pause vous sert à faire ce dont vous avez besoin pour revenir revigoré et prêt à terminer votre examen. Sentez-vous donc libre d’aller à la salle de bains, de vous dégourdir les jambes, ou d’aller chercher quelque chose à boire ou à manger. De notre côté, nous sommes en mesure de savoir lorsque vous en êtes à la pause, vous ne serez donc pas pénalisé si vous disparaissez du champ de vision de votre webcam à ce moment-là.

Par contre, pendant l’examen, votre webcam doit toujours être activée et nous devons être capables de vous voir pendant toute la durée de l’examen CASper. Cette méthode est seulement utilisée aux fins de surveillance, et nous n’utilisons pas votre image pour évaluer votre test. Vous n’avez donc pas besoin de vous habiller élégamment ni de ranger votre bureau !

—-

Nous espérons que cette publication vous a été utile pour répondre aux fausses informations que vous pourriez avoir lues ou entendues à propos de l’examen CASPer. S’il y en avait d’autres que vous pensez que nous devrions aborder, veuillez nous contacter en utilisant la bulle de discussion orange située en bas à droite de votre écran sur examencasper.com ou dans votre compte CASPer. Vous avez également la possibilité de nous donner vos rétroactions grâce à un sondage à la fin de l’examen CASPer. Nous lisons vos rétroactions avec attention, alors n’hésitez pas à être aussi honnête et précis que possible. Nous souhaitons toujours de connaître votre avis, et nous voulons que l’expérience CASPer soit aussi plaisante que possible, au vu de la montagne de travail que vous devez fournir pour postuler aux programmes de médecine.