Aller directement au contenu

Le processus et la politique sur les mesures d’accommodement

Vous pouvez présenter une demande d’accommodement pour l’examen CASPer. Cet article explique le processus et la politique sur les mesures d’accommodements ainsi que de quelques-unes des mesures d’adaptations disponibles pour l’examen CASPer.

Toutes les demandes d’accommodement sont évaluées au cas par cas et pour cette raison, nous exigeons que les demandes soient soumises au moins trois semaines* avant la date prévue de votre examen afin d’accorder suffisamment de temps pour l’évaluation des documents et la prise d’une décision sur les mesures d’accommodement appropriées pour l’examen. Si votre demande est soumise moins de trois semaines avant la date prévue de votre examen, nous ne pourrons pas traiter votre demande et vous devrez peut-être reprogrammer votre examen pour une date ultérieure de 3 semaines ou plus, si disponible.

* Des exceptions au délai minimum de 3 semaines pour soumettre les formulaires et/ou aux documents requis peuvent être accordées en cas de circonstances jugées extrêmes (p. ex. l’examen CASPer pour le deuxième tour du Service canadien de jumelage des résidents (CaRMS) début mars, les urgences médicales, ou pour des cas reliés au COVID-19).

Les candidats rencontrant ces circonstances sont encouragés à contacter l’équipe de soutien CASPer à propos de leurs besoins d’accommodements au plus tôt.

Voici quelques exemples de mesures d’accommodement disponibles pour l’examen CASPer :

  • Temps additionnel
  • Vidéos sous-titrées
  • Aide pour la transcription des réponses (scribe)
  • Logiciels ou personnel d’assistance (scribe, lecteur, etc.)

Pour plus d’informations, ainsi que le formulaire de demande d’accommodement CASPer, cliquez ICI.

Veuillez soumettre vos documents par courriel à support@takecasper.com ou demander à l’équipe de soutien CASPer pour un lien de téléchargement sécurisé.

Veuillez noter que tous les documents soumis sont strictement confidentiels et servent uniquement aux fins de la décision relative aux accommodements. Le statut de l’accommodement n’est divulgué ni aux programmes d’enseignement ni aux personnes qui évaluent l’examen.